Édito

Même avant l’actuel affrontement entre la Colombie d’un côté, le Venezuela et l’Équateur de l’autre suite à l’incursion avérée de la Colombie sur le territoire Équatorien, l’armée colombienne avait intensifié ces efforts pour recruter. La tension actuelle (lire à ce sujet le communiqué des antimilitaristes et objecteurs de conscience latino-américain) ne risque pas de récompenser les efforts des objecteurs de conscience colombiens pour faire aboutir leur droit.

Ce numéro est plus long qu’à l’habitude, et nous relatons en long et en large les conclusions du Comité européen des droits sociaux sur la durée du service civil de substitution. L’article d’un journal militaire turque remontant à 2006 révèle les positions de l’armée turque dès lors qu’il est question de l’objection de conscience – et leur solution au problème : le bannissement de ceux et celles qui promeuvent l’objection de conscience. Cependant, nous savons par expérience dans bien des pays que le droit à l’objection de conscience ne peut être nié indéfiniment.

Andreas Speck