Suède : vers la fin de la conscription ?

D'après un article du Local, Mikael Odenberg, ministre de la Défense de la Suède, s'interroge sur la nécessité de la conscription en temps de paix. La conscription devrait plutôt être réservé aux périodes de guerre a-t-il dit lors d'un entretien avec Svenska Dagbladet.

Il ajouté que la conscription en temps de guerre devrait s'appliquer aux femmes comme aux hommes. Dans sa forme actuelle, le service militaire n'est obligatoire que pour les hommes. La durée du service militaire est en Suède de sept mois et demi pour les hommes de troupes, de dix à quinze mois pour les officiers et de dix-huit à vingt mois pour ceux servant dans la marine. Celui-ci s'applique à tous les hommes âgés de dix-huit à quarante-sept ans.

La politique de défense suédoise est basé sur le concept de la défense globale, laquelle implique l'obligation pour tous les habitantEs de participer à la défense nationale en cas de guerre. La défense globale comprend le service militaire, le service civil de défense et le service général. La conscription ne s'applique qu'au service militaire et au service civil de défense. Le service général ne comprend aucune forme d'entraînement, mais sous entend que chacunE peut-être appelé au service en tant de guerre ou en cas d'urgence. Tous les citoyennEs suédoisEs et tous les étrangerEs vivant en Suède âgés de seize à soixante-dix ans sont concernés par le service général.

Dans l'entretien, Odenberg souligne ensuite qu'il ne veut pas d'une armée professionnelle pour la Suède. Le pays doit au contraire maintenir le service militaire – qui est "un symbole de la base populaire de l'armée" - tout en ne l'appliquant qu'en cas de nécessité militaire.

"Il y a de bonnes raisons d'essayer de voir si nous pouvons trouver une solution pour que la loi cadre sur la conscription puisse être activée en périodes troubles", ajoute Odenberg.

Source : le Local du 15 Mai 2007