La Croatie prête à suspendre la conscription

Le gouvernement croate débat de la suspension de la conscription, et de la transformation de l’armée croate en une force professionnelle. Néanmoins, « il n’est pas question d’annuler la conscription comme catégorie légale, mais de mettre en place une nouvelle institution », déclare le ministre de la défense Berislav Roncevic, ajoutant que si le cas survenait, dans des situations imprévues, la conscription obligatoire serait réactivée. Dans le même communiqué, il était indiqué que les forces armées croates étaient prêtes à déployer des troupes au Liban. La Croatie s’est engagée à engager une unité du génie dans les opérations internationales. Une centaine de soldats sont prêt pour une mission auxiliaire, et 150 soldats pour un mandat d’un an. Ils aideraient à construire des bâtiments civils, qui ont été détruit durant la dernière dévastation guerrière au Liban. Le gouvernement et la présidence vont être informés très prochainement de ce plan.

Le nombre de soldats du contingent croate en Afghanistan devrait être accru de 30 personnes au cours de la première moitié de l’année. En juin, à l’occasion d’une rotation régulière des troupes, le nombre de soldats à Chancharan et Mazar-el-Charif et dans les structures de commandement de l’ISAF va être augmenté.

Ces développements parallèles montrent que la suspension de la conscription ne conduit pas nécessairement à moins d’opérations militaires. Au contraire, la suspension de la conscription est vue comme un pas vers la professionnalisation de l’armée, qui va conduire à plus de déploiements.

Sources : www.javno.com, version anglaise des 15.02.2007, 11.02.2007, et 31.01.2007