Image linked to donate page Image linked to Countering the Militarisation of Youth website (external link) Image linked to webshop

Connexion utilisateur

Interface language

Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Éditorial

Ce numéro du Fusil Brisé est consacré à l'objection de conscience en Grèce et à la Journée internationale de l'objection de conscience. Depuis les années 80, la journée internationale de l'objection de conscience, qui se célèbre chaque année le 15 mai, a été une journée d'action importante, mettant en valeur le droit à l'objection de conscience. Cette année, notre attention se tourne vers les objos de Grèce : à Thessalonique, se tiendra un séminaire international et une formation à l'action non-violente (voir détails dans l'encart ci-dessous).

La Grèce a été le dernier pays de l'Union Européenne à reconnaître l'objection de conscience en 1997. Pour autant, malgré cette reconnaissance, de nombreux problèmes subsistent, tant dans la loi, que dans la pratique (qui équivaut à de la discrimination envers les objecteurs). Dans ce numéro, nous nous penchons sur la réalité de la vie des objos grecs (ci-contre et en page 2 avec l'interview de Lazaros Petromelidis) et sur les conséquences sociales de la conscription ou de l'objection (page 3).

Nous avons choisi la Grèce du fait de la situation particulièrement difficile des objos grecs, mais aussi pour soutenir le mouvement d'objecteurs et d'antimilitaristes relativement récent mais florissant (ci-contre et en page 2). De plus, cette année, la Grèce a fait l'objet d'une attention internationale croissante, telle l'examen en mars par le Comité des droits de l'homme de l'ONU des entraves aux droits humains dans ce pays. L'IRG était présente à cette occasion afin d'adresser au Comité les problématiques des objos grecs et de signifier les changements nécessaires pour que la Grèce soit en accord avec les normes reconnues internationalement (voir compte rendu en page 4).

L'IRG s'est engagée à soutenir les résistant-e-s à la guerre et à faire prendre conscience des problèmes des antimilitariste et des objecteurs. J'espère que ce Fusil Brisé vous plaira et que, vous ou votre groupe, le trouveront informatif et utile pour l'action. Merci de continuer à soutenir le travail de l'IRG par vos dons généreux !

Kat Barton
Permanente de l'IRG