Image linked to donate page Image linked to Countering the Militarisation of Youth website (external link) Image linked to webshop

Connexion utilisateur

Interface language

Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Belgrade : vers la fin du régime

Neuf ans de militantisme par les Femmes en Noir : 9 octobre 1991 - 9 octobre 2000

Nous souhaitons adresser nos félicitations à tous les citoyens hommes et femmes, aux organisations non-gouvernementales, au mouvement OTPOR et aux partis d'opposition qui ont contribué à la chute du régime fasciste. Milosevic a été battu aux élections du 24 septembre 2000 et les citoyens ont consolidé cette victoire dans la rue par des actions de désobéissance civile le 5 octobre 2000...

Les Femmes en Noir Contre la Guerre sont descendues pour la première fois dans la rue à Belgrade le 9 octobre 1991, pour protester contre le régime de Slobodan Milosevic, le militarisme, le nationalisme et la violence contre les femmes. Neuf ans plus tard, nous sommes heureuses que le premier objectif de notre protestation ait été atteint ! Le régime a été vaincu! Mais tout n'est pas encore résolu! Slobodan Milosevic est un criminel de guerre, responsable des guerres et des nettoyages ethniques en Croatie, en Bosnie Herzégovine et en Kosovo.

Nous sommes soulagées de vivre la fin de ce règne la terreur, mais nous demandons encore

  • que Slobodan Milosevic soit traduit devant le Tribunal International de la Haye pour répondre des crimes de guerre commis en ex-Yougoslavie
  • la libération de Flora Brovina et de tous les Albanais de la Kosovo, ainsi que de Miroslav Filipovic, emprisonnés en Serbie pour de fausses raisons politiques
  • une réponse à la question : où est Ivan Stambolic?
  • une amnistie urgente pour tous les déserteurs, et l'introduction de nouveaux programmes pour la réinsertion des hommes qui ont refusé de participer aux guerres de Milosevic
  • La réduction à 6 mois du service militaire obligatoire, ainsi que l'introduction d'un droit au service civil
  • le soutien aux actions pour les droits politiques des femmes, pour l'égalité de participation des femmes dans les institutions de l'Etat. Malgré notre sentiment de joie face à la fin du régime, nous savons que notre travail n'est pas terminé; nous allons continuer à travailler à la suppression du militarisme, du nationalisme et de la violence masculine contre les femmes?

Belgrade, les Femmes en Noir, 9 octobre 2000. Courriel : stasazen@eunet.yu

P.S.: En octobre, Brovina, Filipovic et Stambolic ont été libérés de prison, ainsi que la plupart des Albanais de Kosovo emprisonnés en Serbie.
traduit par Roger Gaillard