Image linked to donate page Image linked to Countering the Militarisation of Youth website (external link) Image linked to webshop

Connexion utilisateur

Interface language

Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Réseaux de solidarité

Cher(e)s a&mi(e)s,

Nous espérons que tout va bien pour toi.

Nous nous adressons à toi pour te faire une proposition concrète. Veux tu faire partie d'un réseau de solidarité pour venir en aide à deux antimilitaristes condamnés à deux ans et quatre mois de prison militaire pour avoir désobéi à l'armée espagnole, et qui luttent pour un monde sans dépenses militaires, sans guerres et sans armées.

De quoi s'agit-il?

Les dépenses militaires de la planète sont injustement exorbitantes. Avec le 5,1% de ce que gaspillent les militaires, on pourrait résoudre, d'après l'ONU, les problèmes de santé, d'eau, de malnutrition et de l'enseignement dans le monde. De plus, le rôle de l'armée n'est pas de maintenir la paix ou de mener à bien des missions humanitaires comme on voudrait nous le laisser croire Comme nous le prouvent les évènements internationaux, son véritable rôle est de défendre les intérêts des puissants condamnant ainsi la majorité de la population à vivre dans la misère. Dans l'Etat espagnol, le MOC (mouvement des objecteurs de conscience), membre de l'IRG-WRI (Internationale des résistants à la guerre) luttent depuis de nombreuses années pour l'abolition des armées et pour que les dépenses militaires soient destinées à des fins sociales. Entre autres stratégies, beaucoup de jeunes ont refusé de faire leur service militaire, ou même le Service Civil. Pour ces raisons, beaucoup ont été en prison, ce qui a suscité une très forte pression sociale, aussi le gouvernement est en train de professionnaliser l'armée et de supprimer ainsi le service militaire obligatoire. Mais le mouvement antimilitariste reste ferme dans ses convictions et dans sa lutte pour la paix dans le monde.

La stratégie actuelle du MOC se focalise sur la désertion, appelée également insoumission dans les casernes. José Ignacio Royo et Alberto Estefanía ont déserté en février 1998, deux antimilitaristes de plus qui se sont inscrits dans cette stratégie. Ils ont été jugés tous les deux par un conseil de guerre (tribunal militaire) et condamnés à deux ans et quatre mois de prison ferme. Ils seront bientôt arrêtés. Que cherchent t'ils? Un monde juste, sans armée et sans guerre. Utopie ? Comme la suppression de la pauvreté et l'égalité des femmes. La question est d'orienter l'histoire dans ce sens. Plus nous serons nombreux, plus forts nous serons.

Qu'est le réseau de soutien?

C'est une longue liste de personnes et d'organisations du monde entier, sensibles aux injustices, qui souhaitent être informées sur ce sujet et qui sont prêts à renvoyer les informations reçues à d'autres personnes ou organisations.

A quoi est ce que je m'engage en appartenant à ce réseau?

A peu de chose c'est à dire à recevoir de temps en temps un message (moins de un par mois) et si possible à le diffuser le plus largement possible.

Nous ne pouvons pas te dire comment nous avons obtenu ton adresse électronique, car la liste des personnes à qui nous avons envoyé un mail est longue. Probablement quelqu'un de ton entourage nous l'aura donné, ou nous l'avons trouvé dans un autre réseau de solidarité. Mais ne t'inquiète pas, si tu ne réponds pas , nous ne t'ennuierons plus.

Si le sujet t'intéresse, il suffit de nous envoyer un e-mail avec un « si », à ()

Merci et à bientôt nous l'espérons.

Réseau de soutien à José et Alberto

traduit par Katia Ruiz-Jodra