15 mai : Journée Internationale des objos

Quoi ?

Depuis les années 80, la Journée Internationale de l'Objection de Conscience a été célébrée par une journée d'action directe non violente en soutien à la lutte des objos.

Chaque année est consacrée à la lutte dans un pays spécifique, accompagnée d'activités déconcentrées de par le monde.

Les actions de cette année seront consacrées à la Grèce avec un séminaire sur la nonviolence et une formation à l'action nonviolente qui auront lieu du 9 au 14 mai

Quand ?

Le dimanche 15 mai (avec séminaire et formation en amont, du 9 au 14)

Où?

Thessalonique, Grèce

Pourquoi la Grèce ?

Malgré le vote d'une loi sur l'objection de conscience en 1997, celle-ci n'est pas à la hauteur des critères internationaux, et elle causent de nombreux problèmes aux objecteurs de conscience qui entraînent une discrimination.

La loi sur l'objection de conscience et le cas de Georgios Monastiriotis, qui a refusé de participer aux opérations grecques de soutien militaire à l'occupation de l'Irak, ont chacun conduit à un intérêt grandissant en Grèce pour l'objection de conscience et au développement du mouvement des objecteurs de conscience grec. Combiné à l'examen de la Grèce par le Comité des Droits de l'Homme de l'ONU, un climat favorable est instauré pour développer des actions internationales sur l'objection de conscience en Grèce.

Objectifs

  • Renforcer l'Association des Objecteurs de Conscience Grecs au travers d'un soutien international.
  • Alerter au niveau international sur le traitement des objos en Grèce.
  • Lier la problématique de l'objection de conscience en Grèce avec la résistance non violente et l'action directe non violente comme moyens d'obtenir des améliorations sociales.
  • Echanger les expériences en termes d'actions directes non violentes.
  • Renforcer la mise en réseau internationale des objecteurs de conscience par le biais d'une formation et d'une action en commun.

Séminaire et formation

Le séminaire, sur deux jours, sera consacré au nationalisme, à la guerre et aux démantèlements de la société qui en résultent, à partir de l'expérience des Balkans et du Moyen Orient. Il se penchera aussi sur le rôle de la militarisation dans la société grecque, le néo-colonialisme et le rôle joué par l'OTAN.

La formation internationale à l'action non violente rassemblera des participants d'Europe et de Grèce qui se serviront ensemble de la formation pour partager des pratiques en terme d'action non violente. La formation préparera aussi à une action commune pour le 15 mai.

Contact

Pour participer au séminaire et à la formation en Grèce ou soutenir la lutte pour le droit des objecteurs, veuillez contacter l'International des Résistante-s- à la Guerre :

www.wri-irg.org

kat@wri-irg.org ++44 (0)20 7278 4040

WRI-IRG, 5 Caledonian Road, London, N1 9DX, GB