Image linked to donate page Image linked to Countering the Militarisation of Youth website (external link) Image linked to webshop

Benutzeranmeldung

Interface language

Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Formes de l'action non-violente

Gene Sharp a recherché et catalogué 198 méthodes d'action non-violente, dont il a fait état pour la première fois en 1973 dans The Politics of Nonviolent Action. Ces méthodes sont réparties en trois grandes catégories – Protestation et plaidoyer, Non-coopération et Intervention non-violente –, puis regroupées en sections. La liste complète est disponible sur http://www.aeinstein.org/ (et, en français, par exemple sur la page http://nonviolence.fr/spip.php?article599).

1. Protestation et plaidoyer

Manifestations – De nombreuses personnes disent ce qu'elles veulent en marchant ensemble dans la rue ; par exemple, les manifestations contre la guerre en Irak le 15 février 2003 : plus importante manifestation contre la guerre ayant jamais eu lieu, elle s'est déroulée dans plus de 600 villes partout dans le monde. Rien qu'à Londres, deux millions de personnes ont défilé.

Pétition – Porter sa signature sur une liste pour exprimer son désaccord avec une certaine politique, par exemple pour protester contre les exportations d'armes suédoises vers les États-Unis et le Royaume-Uni pendant la guerre d'Irak.

2. Non-coopération

Boycott – Refuser d'acheter un bien ou un service pour manifester son désaccord avec le vendeur ou un gouvernement, par exemple le boycott de produits sud-africains à l'époque du régime de l'apartheid. Ce sont d'abord des personnes isolées et des organisations qui ont commencé à boycotter les produits sud-africains ; après un temps, des pays entiers se sont joints au boycott.

Grève – Refuser de travailler. Par exemple, pendant la première Intifada, le mouvement palestinien de résistance qui a commencé en 1987, beaucoup de Palestinien/ne/s ont refusé de travailler pour des Israélien/ne/s. Israël a perdu beaucoup d'argent en n'ayant pas accès à la main d'œuvre palestinienne à bon marché et son économie a stagné.

Non-coopération politique – Refuser d'effectuer le service militaire ou de procéder à une extradition. L'Internationale des résistant/e/s à la guerre est une des organisations apportant son soutien à celles/ceux qui veulent refuser de faire leur service militaire.

Refus de coopérer – Par exemple, pendant la Seconde Guerre mondiale, des professeurs norvégien/ne/s ont refusé d'appliquer le plan d'études nazi pour les écoles. Elles/ils ont été envoyé/e/s dans des camps de concentration à cause de leur désobéissance, mais beaucoup d'entre elles ont été relâché/e/s quand les nazis ont compris qu'elles ne renonceraient pas.

3. Intervention

Blocus/blocage – Placer votre corps sur une quelconque voie de passage. Par exemple, des Israélien/ne/s et des volontaires internationaux bloquent des bulldozers israéliens sur le point de démolir des maisons palestiniennes.

Présence préventive – Protéger des personnes en danger dans des zones de conflit ; par exemple, des observatrices/-teurs de paix au Mexique, en Israël/Palestine ou en Colombie.

Actions de type Plowshare – Désarmer au grand jour du matériel militaire et être disposé à assumer sa condamnation ; par exemple, le désarmement de sous-marins nucléaires Trident en Écosse.