Image linked to donate page Image linked to Countering the Militarisation of Youth website (external link) Image linked to webshop

Benutzeranmeldung

Interface language

Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Golfe: Hors de question – Nous n'irons pas !

Le fusil brisé, Septembre 1990, n° 17.

Les membres du personnel de l'armée américaine et australienne refusent d'aller au Golfe. Le Marine américain Jeff Paterson a entamé une grève de la faim à Hawaï. Il déclare :

Je ne peux être et ne serai pas un pion dans le jeu de pouvoir des Etats-Unis pour les profits et le pétrole que représente le Moyen-Orient. Je vais empêcher mon départ déjà programmé en soumettant immédiatement une demande de statut d'objecteur de conscience et en refusant physiquement de monter à bord de l'avion. Et si on me traîne jusque dans le désert saoudien, je refuserai de combattre.

Ayant commencé sa grève de la faim le 24 août, Jeff a dit qu'il continuerait à refuser de s'alimenter jusqu'à ce que l'armée reconsidère son plan d'avenir. Le statut d'objecteur de conscience lui a depuis été refusé.

Le comité de défense de Jeff Peterson, chez Eric Steiz, avocat, 820 Mililani, Ste 714 Honolulu, HI 96813. Fax +1-808 545 3608

Erik Larsen, caporal suppléant dans les Marines réservistes, déclare :

Je vais refuser les ordres quant à mon inclusion dans l'armée régulière des Marines. Je vais refuser les ordres quant à mon envoi en Arabie saoudite pour protéger notre style de vie qui exploite et pollue. Je vais refuser de faire face à un autre être humain avec un masque à gaz couvrant ma figure et mon fusil M16. Je m'autodéclare objecteur de conscience. Voici mon sac rempli de mon équipement personnel. Voici mon masque à gaz. Je vais les rendre au gouvernement, je n'en ai plus l'utilité ; je ne suis plus un Marine.

Refuse and Resist! PO Box 347193, San Francisco, CA 94134. Tel: +1-415 995 4613.

Les agences de consultation ont été inondées de demandes d'avis – beaucoup provenant d'amis et de parents des membres du personnel militaire qui ont été envoyés au Golfe.

En Australie, le Matelot-chef Terry Jones est détenu à HMAS Penguin après avoir déserté HMAS Adélaïde, un des navires de guerre à destination du Golfe. Il est retourné à Sydney pour voir sa femme et son bébé garçon de trois mois puis il s'est rendu.

Je suis prêt à mourir pour défendre mon pays mais pas pour protéger les lignes pétrolières américaines. Je n'ai aucune intention de descendre du navire [avant d'avoir vu] une des parties responsables qui sont en train de jouer au golf en vacances tout en engageant des milliers de vies – y compris les vies d'Australiens. Ça a été suffisant pour moi pour décider de ne pas prendre part au massacre, sachant que j'ai pu tué des gens innocents pour rien.

Terry Jones est un des nombreux matelots australiens qui ont refusé de débarquer ou ont déserté.

Bureau du Sénateur Jo Vallentine, Parliament House, Canberra, ACT 2600. Tél: +61-6 2773790 ou Jonny Harris +61-9 481 1244. Fax: +61-6 277 3779.

Aucun Irakien n'a publiquement refusé la conscription. Pendant la guerre du Golfe, l'Irak a appelé sous les drapeaux des garçons de 12 ans et a imposé la peine de mort pour les déserteurs et les réfractaires. Au cours de cette guerre, il a été rapporté des exécutions en masse de déserteurs et de réfractaires ou de parents de ces hommes ou garçons pris en otage, mais aucune preuve solide n'a pu être obtenue. Il a été estimé que presque toutes les familles en Irak ont perdu au moins un homme pendant la guerre.

Extraits de la déclaration (américaine) de la Ligue des résistants à la guerre (WRL) sur le Golfe :

Bush attise les flammes dans le Moyen-orient.

La décision des Etats-Unis à envoyer des milliers de troupes, avions et navires dans le Golfe Persique en réponse à l'invasion irakienne est une grave erreur. La Ligue des résistants à la guerre (WRL) condamne à la fois l'invasion irakienne du Koweït et les réponses des Etats-Unis face à cette invasion.

En plaçant des troupes américaines dans la région, les Etats-Unis n'ont rien fait pour arrêter la crise... le déploiement est un risque pour la vie de jeunes Américains, intensifie les sentiments anti-américains dans le monde arabe, crée de nouveaux obstacles à la paix et compromet la région. Les tentatives américaines à dominer le Moyen-orient doivent cesser.

La Ligue des résistants à la guerre (WRL) exige :

Le retrait de toutes les troupes étrangères de la région et l’arrêt de tous les expéditions d'armes vers le Moyen-orient.

Le retrait de toutes les troupes irakiennes du Koweït et de toutes les troupes américaines du Golfe Persique.

Le règlement des conflits en accord avec les principes de non-intervention, auto-détermination et non-violence.

La mise en place de la part des NU de lourdes sanctions économiques multilatérales contre les pays qui ne tiennent pas compte de ces principes.

Des politiques qui restreignent la dépendance américaine au pétrole, à travers une utilisation réduite et plus efficace, ainsi que le développement de sources d'énergies alternatives non-nucléaires.

L'opposition à toute tentative de la part du complexe militaro-industriel à utiliser cette crise pour prévenir des réductions nécessaires importantes dans le domaine militaire.

Ligue des résistants à la guerre (War Resisters League), 339 Lafayette St, New York, NY 10012. Tél: +1-212 228 0450

Traduction: Alice Rene