Image linked to donate page Image linked to Countering the Militarisation of Youth website (external link) Image linked to webshop

Benutzeranmeldung

Interface language

Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Lettre à leurs amis albanais par les ONG

Belgrade, le 30 avril 1999

Chers amis,

Nous vous écrivons dans ces moments difficiles de nos souffrances communes.

Des convois d'Albanais et d'autres citoyens du Kosovo, parmi lesquels nombre d'entre vous, ont été forcés de quitter leurs foyers. Les meurtres, les expulsions, les maisons brà»lées, les routes et les usines détruites, dressent un tableau du Kosovo, de la Serbie et du Monténégro sombre et douloureux, qui semble indiquer que la vie en commun n'est désormais plus possible. Et pourtant, nous persistons à  penser que cela est possible et nécessaire.

Un meilleur futur pour les citoyens du Kosovo, de Serbie ou du Monténégro, qu'ils soient Serbes ou Albanais, en tant que citoyens d'un même état ou comme voisins proches, ne se fera pas tout seul. Au contraire, nous pouvons et nous devons y travailler tous ensemble, comme nous l'avons fait à  de nombreuses reprises dans un passé pas si éloigné. Nous savons que cela sera très difficile et parfois douloureux. Mais l'exemple de la réconciliation et de la coopération Franco-Germanique après la seconde guerre mondiale peut nous servir de modèle et d'émulation.

Pour l'amour d'une future vie commune, la douleur du crime doit être révélée afin qu'elle puisse être remémorée, dans le pardon. Cette tragédie, la votre et la notre, personnelle et collective, est le résultat d'une longue série de politiques erronées des forces les plus radicales chez nous et dans la communauté internationale. La poursuite de ces politiques nous conduira ensembles, Serbes et Albanais, vers le précipice. Ainsi, la route d'une culpabilité collective est une route de frustration, de perpétuation de la haine et de vengeance sans fin. C'est pourquoi cette route doit être abandonnée. Notre premier pas pour nous distancier de la haine, du conflit ethnique et des vengeances sanglantes est l'expression publique de notre plus profonde compassion et notre sincère condamnation de tout ce que vous et vos concitoyens endurez actuellement.

En tant que citoyens de Serbie, nous souffrons aujourd'hui des destructions et des morts qui sont le résultat des bombardements de l'OTAN, du conflit armé au Kosovo mais aussi de l'effondrement économique et social auquel nous ont menés les politiques mortelles de la dictature depuis une dizaine d'année.

Le nettoyage éthnique, les bombardements, et le conflit armé devront s'arrêter car ils ne contribuent pas à  résoudre le crise du Kosovo, ils ne font que l'approfondir.

Il ne doit plus y avoir de morts et de blessés.

Tous les réfugiés doivent pouvoir être autorisés à  retourner sains et saufs dans leurs maisons, pour y vivre d'une façon approprié pour un peuple libre et fier.

Nous sommes convaincus qu'ensembles nous trouverons la force et le courage pour nous engager sur la voie de la paix, de la démocratie, des droits de l'homme, de la réconciliation et du respect.

Il n'y a pas d'autre alternative au dialogue, aux négociations et au processus de paix. Pour nous tous, c'est la seule issue pour sortir de la guerre

Pour y arriver, nous devons joindre nos efforts pour arrêter la guerre, revitaliser le processus de paix, et reconstruire - économiquement et démocratiquement - le développement du Kosovo, de la Serbie, et de toute la région des Balkans.

Nous sommes convaincus qu'en réunissant nos forces, nous pouvons contribuer à  atteindre une solution politique rationnelle et juste sur le statut du Kosovo, et construire une relations de confiance et de coopération entre les serbes et les albanais.

Les ONG Yougoslaves, opposées à  Milosevic, au nettoyage ethnique et aux bombardements :

  • Association des citoyens pour la démocratie, la justice sociale et le soutien aux syndicats
  • Cercle de Belgrade
  • Centre pour la décontamination culturelle
  • Centre pour la démocratie et les élections libres
  • Centre pour la transition vers la démocratie
  • Initiatives civiques
  • EKO centre
  • Mouvement européen en Serbie
  • Forum pour les relations ethniques et fondation pour la paix et le règlement des crises
  • Groupe 484
  • Comité Helsinski pour les droits de l'homme en Serbie
  • Union des Etudiants de Serbie
  • Union pour la Vérité sur la résistance anti fasciste
  • V I N (Vidéo News hebdomadaire)
  • Femmes en noir
  • Comité des avocats yougoslaves pour les droits de l'homme
  • NEZAVISNOST Confédération Syndicale
  • Société pour la Paix et la Tolérance de Backa Palanka
  • Réseau d'Education à  l'Alternative Académique
  • Urban Inn (Novi Pazar)
  • Groupe de la Paix de Sombor
  • Conseil pour les droits de l'Homme (Leskovac)
  • District 0230 (Kalanda)
Version française de NECEMO i NEDAMO
Feuille d'information anti-autoritaire sur l'ex-Yougoslavie
C.N.T.-A.I.T. 112, rue Bourneil 89000 AUXERRE
cnt.ait@wanadoo.fr